Formation des femmes au journalisme en Syrie

Lieu
Idleb et Damas, Syrie
date limite
2017-08-10

100 %

DE NOTRE OBJECTIF

163

DONS

100%

Former des Syriennes au journalisme

Les femmes sont des actrices majeures du développement, elles jouent un rôle-clé dans la société.

 

Selon le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, « le manque de représentation et d'autonomisation des femmes affecte non seulement leurs droits individuels, mais freine aussi le développement des nations dans leur ensemble » (13 août 2012).

Malheureusement, en Syrie, outre les pertes humaines liées au conflit, les femmes paient le prix fort de la guerre : mariage forcé, viol comme arme de guerre, esclavage, veuvage, extrémisme religieux … En outre, elles sont sous-représentées et sous-estimées dans la société. Elles sont la clé d'un avenir prospère, et pourtant, elles n'ont pas le pouvoir d'améliorer leurs conditions de vie. La loi syrienne ne donne pas les mêmes droits aux hommes et aux femmes.

Or, selon la conseillère des Nations Unies Sawsan Zakzak, l’autonomisation des femmes syriennes est une condition nécessaire à la reconstruction du pays. Leur rôle dans la reconstruction et la réconciliation dépendra alors de l’ampleur des droits dont elles disposent.

Il est nécessaire et urgent de favoriser l’autonomisation des femmes en Syrie, afin qu’elles puissent subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, prendre la parole contre l'injustice, attirer l’attention sur les problèmes spécifiques que rencontrent les femmes en Syrie, et résister contre la dictature et les extrémistes religieux.

Notre solution : former les femmes au journalisme en Syrie

 

Notre projet est de former les femmes au journalisme en Syrie. Cela les aidera non seulement à trouver un travail qualifié, mais également à porter leurs voix et à diffuser leurs messages. Les femmes ne doivent plus voir leurs droits empiétés et violés. Nous formons des femmes qui aspirent à devenir journalistes et leur donnons l'équipement nécessaire pour qu'elles puissent traiter des questions qui leur tiennent à cœur.

 

 

Notre projet se déroulera dans le gouvernorat d’Idleb, une des zones les plus meurtries par la guerre. Cette région subit des bombardements quotidiens des hélicoptères de l’armée d’Assad et les groupes armés extrémistes proches d’Al-Qaeda cherchent à imposer leur manière de penser, notamment sur la place des femmes dans la société.  La société civile y lutte quotidiennement contre la dictature sanguinaire d’Assad et contre les groupes armés et l’extrémisme religieux, et incarne l’espoir d’une transition pacifique et démocratique pour le pays.

Nous organiserons une première formation de 6 jours afin de former 15 femmes aux bases du journalisme dans la Ghouta (banlieue de Damas) assiégée depuis des années, où la population manque de tout, et où la situation des femmes est extrêmement préoccupante.

 

Puis nous effectuerons une deuxième formation de 12 femmes en partenariat avec les groupes syriens locaux StartPoint et le Syrian Female Journaliste Network. Ces 12 blogueuses seront formées pendant 6 jours par des professeurs experts dans le domaine des médias et des droits des femmes. Elles seront ensuite suivies pendant une période de 6 mois renouvelable pendant laquelle elles animeront un blog qui présentera un contenu diversifié et attrayant (presse, photo, audio et vidéo) qui vise les Syriens en Syrie et dans les camps de réfugiés.

 

En plus de permettre aux blogueuses de gagner en compétences, le blog répond à un objectif plus large. Aujourd'hui, plus de 50% de la population syrienne n’a pas son mot à dire. Avec ce blog, ces femmes pourront enfin s'exprimer et faire entendre leur voix sur des sujets qu'elles auront elles-mêmes choisis. Faisant irruption dans le débat public elles vont contribuer à influencer la société civile et les décisions locales. En outre, ce blog leur permettra de relater des récits positifs et encourageants qui mettent en avant le rôle crucial que les femmes ont à jouer dans la société syrienne. En s'inspirant des initiatives entrepreneuriales féminines et autres bonnes pratiques, les lectrices seront elles-mêmes incitées à s’affirmer et à jouer un rôle plus actif dans leur communauté.

 

A quoi va servir le financement ?

 

Votre don permettra de financer les deux formations ainsi que l’équipement des 12 blogueuses (ordinateurs).

Il permettra à ces femmes de devenir reporters pour des radios, magazines et divers médias issus de la société civile qui ont fleuri depuis le début de la révolution.

 

À propos du porteur de projet

 

L’autonomisation des femmes est une préoccupation majeure de notre ONG, ASML/Syria, qui s’engage à soutenir la société civile syrienne et à garantir l’émergence de médias libres pour les Syriens. Garantir aux femmes syriennes le droit de vivre dignement et de contribuer à l'avenir de leur pays est au coeur de notre engagement.

Mis en place par les Syriens et pour les Syriens, ASML/Syria développe des solutions médias aux répercussions humanitaires et sociales du conflit. Nous sommes déterminés à atténuer les souffrances immédiates de la population tout en bâtissant les fondements pluralistes d'un avenir pacifique et démocratique.

Nous croyons en la puissance de l'information pour mobiliser les auditoires à travers le monde et construire un avenir meilleur. Qu'il s'agisse d'une simple information ou d'un film primé, ASML/Syria aide les Syriens à produire des médias qui inspirent les gens à agir.

CAUSE DONORS

Still no donations

Objectif atteint : merci pour vos dons