2018 – Défense d’aider?



Depuis 2014, l’action humanitaire vers la Syrie est gravement entravée par le renforcement de la lutte contre le financement du terrorisme. Pour éviter tout problème avec les autorités, les banques et organismes de paiement utilisent l’excuse du principe de précaution stricte pour éviter au maximum les transactions en lien avec la Syrie. Après avoir été témoin de blocages financiers injustifiés et répétés par plusieurs associations franco-syriennes pacifiques et démocratiques, ASML/Syria a décidé de faire un partenariat avec CODSSY, INS et Women Now for Development pour mener une enquête afin d’établir l’ampleur du phénomène.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *