2020 – Journalistes sacrifiables?

Depuis le début de la révolution en mars 2011 jusqu’en mai 2019, 695 journalistes ont été tués en Syrie selon le Syrian Network for Human Rights, la plupart étant des journalistes locaux.

Parmi les centaines de journalistes syriens qui ont survécu à leurs blessures, beaucoup sont restés handicapés à vie, et n’ont reçu que très peu, voire même aucun soutien de la part de leurs employeurs.

Dans le cadre de notre programme d’Assistance aux journalistes en danger, nous avons mené une étude à partir de données récoltées auprès de 72 journalistes blessés à une ou plusieures reprises, afin de faire un état des lieux des conditions de travail des journalistes syriens locaux, et notamment du soutien dont ils bénéficient par les organisations médiatiques (internationales comme locales).

Lire notre rapport en ligne

Consultez nos résumés en:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *